La place des NTIC dans l’émergence, dans l’appropriation et dans le débat autour d’un objet environnemental : le cas des rejets polluants
 

Responsables scientifiques : Yves JEANNERET et Nicole D'ALMEIDA, Université Paris IV-CELSA-CNRS LALICC / Suzanne de Cheveigné, SHADYC

  • Montant de la subvention : 16 302 Euros TTC
  • Durée : 24 mois
  • Date de fin de projet : janvier 2005

Résumé : L’objectif de cette recherche est d’analyser la construction et la circulation des discours environnementaux tels qu’ils se développent autour et/ou à partir des NTIC. Il s’agit d’analyser la rhétorique des acteurs, leur stratégie d’énonciation et de publicisation de la question environnementale dans un paysage médiatique où les auteurs opérent une focalisation particulière sur les médias informatisés. Le projet se propose plus précisément d’étudier dans quelle mesure les NTIC modifient ou renforcent le processus de formalisation, de publicisation et de discussion autour d’un objet environnemental : les rejets polluants.

Documents à télécharger :

Publication  :

  • JAHNICH Mathieu, De CHEVEIGNE Suzanne, "Production, circulation et échange de documents : une observation des pratiques", Sciences de la société, n°68, mai 2006.

Jahnich SciencesDeLaSociete

Les « nouvelles technologies de l’information et de la communication » suscitent de nombreuses questions quant à leurs usages. L’enquête présentée ici avait pour but de cerner l’évolution des pratiques, entre documents « virtuels » et documents matériels, au sein d’une recherche plus large dont l’objectif était d’analyser la construction et la circulation des discours environnementaux via les NTIC. Il s’agissait de comprendre les pratiques de sélection et de mise en forme de l’information, en évaluant l’implication effective, forte ou faible, des ressources tirées des médias informatisés dans ces processus, quelle que soit cette implication (documentaire, argumentative, délibérante, militante, etc.). Nous décrivons et analysons ici des pratiques du document sur le lieu de production d’un site à contenu environnemental, nous appuyant sur des entretiens et sur une observation de type ethnographique. Nous montrons ainsi l’importance de la place occupée par le document papier dans cette activité, où il devient le support matériel du travail collectif et un élément important de cohésion du groupe de collaborateurs.