L’évaluation du programme CDE a donné lieu à un rapport détaillé faisant état des atouts et des faiblesses du programme, et énonçant un certain nombre de recommandations, qui seront mis en oeuvre dans la deuxième phase du programme.

Au niveau stratégique

  • L’objectif de pertinence pour les politiques publiques et de productions opérationnelles, auparavant insuffisamment mis en évidence, est énoncé avec beaucoup plus d’insistance dans le nouvel appel à proposition de recherche.
  • Une attention particulière est et sera portée à la veille sur des décisions publiques en vue d’une plus grande pertinence des actions de valorisation du programme Ainsi, par exemple, un « side-event » basé sur les résultats de la 1ère phase du programme sera organisé lors de la Conférence des Parties (COP) de la Convention d’Aarhus à Riga en juin 2008.

Au niveau des échanges chercheurs/praticiens

  • La nécessité de mettre en place des échanges transversaux lors des restitutions a été actée. L’organisation dès 2008 d’un colloque chercheurs/praticiens sur le thème concertation et gestion de l’eau mobilisera ainsi de façon transverse l’ensemble des équipes du programme qui ont travaillé sur ce thème lors de la première phase. Cette recommandation sera également appliquée dans les phases de restitution et de valorisation de CDE2.

Au niveau de l’interdisciplinarité

  • La difficulté de mise en œuvre de l’interdisciplinarité, constatée par les évaluateurs, a convaincu le conseil scientifique (CS) d’encourager explicitement dans le nouvel appel à propositions de recherches (APR) des disciplines insuffisamment représentées (psychosociologie) voire absentes de la première phase (anthropologie, droit) et à formuler des axes de recherche en termes de processus et de questions opérationnelles (neutres sur le plan théorique et disciplinaire et pouvant donc être saisis par une large gamme de disciplines). Par ailleurs, le CS a été profondément renouvelé et élargi en termes de disciplines représentées, conformément aux recommandations faites par les évaluateurs.
  • Le nouvel APR de recherche est structuré en un thème général très large encourageant des réflexions transverses et pluridisciplinaires, et trois thèmes fléchés sur des questionnements plus précis et plus prioritaires.

Au niveau de la valorisation

  • Le nouvel APR insiste particulièrement sur les actions de valorisation et d’animation qui seront mises en œuvre, et rappelle explicitement aux équipes candidates qu’elles s’engagent à y participer.
  • La publication d’un ouvrage collectif est prévue pour septembre 2008 aux éditions L’Harmattan.
  • L’accent mis sur la valorisation passe notamment par des partenariats dès 2008 pour des actions de valorisation ciblées (colloque concertation et gestion de l’eau, publications, « side-event » à la Conférence des parties de la Convention d’Aarhus à Riga en juin 2008…) sans attendre la nouvelle phase de recherches. Fin 2008, un appel à partenariat pour l’animation et la valorisation de la nouvelle phase du programme par un prestataire spécialisé sera lancé.
  • Le développement des échanges sera favorisé par un site Internet interactif mis en place courant 2008.
  • Une réflexion très en amont sur les modalités d’animation scientifique et de valorisation à mettre en place, est à l’ordre du jour des CS et CO en 2008, au moment du lancement d’une nouvelle vague de projets de recherche. Une valorisation « au fil de l’eau » est projetée dès 2008, sur la base des résultats de la première phase de CDE.

Au niveau de l’organisation du programme

  • Les fonctions d’évaluation, de valorisation, d’animation et de coordination sont mieux définies grâce à une nouvelle architecture CO/CS/responsable de programme/animateur accompagnée d’une définition claire des prérogatives de chacun.
  • Le comité d’orientation (CO) a été renouvelé en renforçant la présence des ONG.
  • La collaboration entre conseil scientifique et comité d’orientation sera accrue. Ainsi, une réunion commune CO/CS sera organisée dès fin 2008
    Sur les conseils des évaluateurs, l’animation scientifique est externalisée, alors que la gestion financière et administrative ainsi que la coordination sont assurées en interne.

>> Télécharger l'ensemble du rapport d'évaluation

Pour être informé de l'actualité de CDE, merci de remplir le formulaire ci-dessous :

e-mail:   Organisme:
Nom:   Prénom: